𝐆𝐄𝐑𝐕𝐀𝐈𝐒 𝐌𝐁𝐀𝐓𝐀, 𝐒𝐄𝐂𝐑𝐄𝐓𝐀𝐈𝐑𝐄 𝐏𝐄𝐑𝐌𝐀𝐍𝐄𝐍𝐓 𝐃𝐔 𝐆𝐀𝐁𝐀𝐂 𝐃𝐄𝐕𝐎𝐈𝐋𝐄 𝐋𝐄 𝐏𝐑𝐎𝐆𝐑𝐀𝐌𝐌𝐄 𝐃𝐄𝐒 𝐏𝐑𝐎𝐂𝐇𝐀𝐈𝐍𝐄𝐒 𝐀𝐂𝐓𝐈𝐕𝐈𝐓𝐄𝐒 𝐃𝐔 𝐆𝐑𝐎𝐔𝐏𝐄 𝐀𝐔 𝐌𝐈𝐍𝐈𝐒𝐓𝐑𝐄 𝐇𝐄𝐑𝐕𝐄 𝐍𝐃𝐎𝐁𝐀 𝐄𝐍 𝐂𝐇𝐀𝐑𝐆𝐄 𝐃𝐄𝐒

MFB-Hervé  NDOBA

Le secrétaire permanent du Groupe d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique Centrale (GABAC), accompagné de Boniface Yombo, directeur de l’Agence Nationale d’Investigation Financière (ANIF) ont rendu une visite de travail au ministre des finances et du budget, Hervé Ndoba, en son cabinet, le mardi 26 juillet 2022. L’objet principal de cette rencontre, était l’annonce du programme d’une série d’activités que compte mener le GABAC au titre de l’année 2022 en Centrafrique puis accessoirement, un tour d’horizon sur l’actualité.

Au fait, la République Centrafricaine va abriter des grandes réunions internationales auxquelles, prendront part , des experts en matière de blanchiment d’argent et du financement du terrorisme. En prélude à ces événements, les experts vont s’atteler à la préparation de l’évaluation mutuelle conduite par une équipe pluridisciplinaire des évaluateurs, où siégeront tous les experts du GABAC, dont la venue à Bangui est prévue pour 29 août. Ainsi, les actions à mener à cette occasion, s’exécutent en trois semaines. Pour ce faire, la mission va se déployer dans tous les départements concernés, afin d’obtenir une cartographie exacte des actions du GABAC au sein du pays.

Cette phase achevée, la plénière ministérielle se tiendra le 15 novembre, et va regrouper plus de vingt et un ministres, venant des six Etats membres de l’organisme, en vue de discuter des progrès et des faiblesses de la lutte contre le phénomène transfrontalier du blanchiment d’argent et du financement du terrorisme. Comme toute conférence internationale, cette prochaine assise sera à coup sûr, sanctionnée des déclarations, communiqués ou résolutions susceptibles de faire avancer la noble cause que poursuit le GABAC.

Il sied de noter que M. le secrétaire permanent du GABAC a saisi cette opportunité pour échanger au sujet des relations de coopération institutionnelle entre son organisme et le ministère des finances et du budget. En toute vraisemblance, les relations entre les deux institutions sont au beau fixe, car, les deux structures ont toujours coopéré sans faille, l’on veut pour preuve, la tenue prochaine de la réunion internationale annoncée.